23 septembre 2018

Randonnée "Les 160 km de Sceaux – Gressey - Sceaux" (22/09/18)

Dernier Sceaux

Si on résumait cette sortie en chiffres pour en faire une statistique, cela donnerait : 168 km, +1550 m 48 km de faux plats et bosses, 6h40 de selle…
Côté finances : 15 euros d’inscription plus 5 euros pour le stationnement.
Humanisons avec un peu de météo…quelques rares gouttes en vallée de Chevreuse à l’aller, quelques légères averses de pluie fine au même endroit sur le retour.
Point de géographie : Deux forêts à traverser. La forêt des Quatre Piliers (clin d’œil, nous sommes quatre), et la forêt de Rambouillet. La vallée de Chevreuse à l’aller et au retour après l’escapade dans la plaine des Yvelines…
Vous l’aurez compris, un sandwich de bosses (le pain) garni d’une tranche de plaine (le jambon).
Belle surprise, au départ, je retrouve Didier R, Just de V et Michel P ; Sans surprises François B et Alain K. Je dis sans surprise, parce que je les vois régulièrement…
Je roule un instant avec le club de Meudon. Sans énumérer, toutes les villes par lesquelles nous passons, nous arrivons au premier contrôle dit de la mer de sable. En fait de mer, c’est plutôt un lac de sable noyée dans le Bois de Saint-Benoît. Dans les Vaux de Cernay nous venons d’éviter un cygne se baladant au milieu de la route en plein virage…Après le regroupement, Alain K et Michel P nous quittent pour rentrer.
Nez au vent, nous repartons à quatre à travers la plaine. Nous prenons un wagon de l’US Métro, mais nous n’allons pas en bout de ligne. De retour des Alpes j’affiche une belle forme et me plante devant mes compagnons pour emmener dans le vent. Didier R et Just s’accrochent, François B décroche. Nous le retrouvons à Gressey où nous lambinons. Nous repartons dans les derniers.
Retour par les villages que nous avons traversé cet été pour aller voir le Tour. Bazainville, Gambais, Etangs de Hollande, Les Bréviaires. Vent un peu plus favorable. Je me plante devant, Didier R et Just s’accrochent, François B décroche. 
Deuxième passage à Sand Beach…
Didier R repart du mauvais côté, nous l’appelons, il n’entend pas. Il file directement sur Cernay-la-Ville tandis que nous suivons le fléchage ; nous passons par Les Essarts-le-Roi et Senlisse. Il  s’évite innocemment une belle côte…
Une fine pluie s’invite. Nous descendons Boullay-les-Troux sur une route mouillée. Just a enfilé son imper.
Je trouve la dernière difficulté, la côte de Villiers-le-Bâcle, plus courte que d’habitude -effet bénéfique des Alpes- et le Christ de Saclay crucifié par les travaux.
Dernier sursauts de la route dans les toboggans d’Igny à Sceaux et nous retrouvons Didier R à Sceaux. François B n’est pas là, il  gère le retour comme à son habitude. Point noir, la circulation du samedi dans la banlieue.
A noter que le stationnement est payant à Sceaux et gratuit à Fontenay-aux-Roses, plus de possibilité de se garer à l’université. Didier R a été malin et s’est garé plus loin. Je le vois en pleine exhibition, torse nu, en repartant…
Une des dernières belles classiques de la saison, un parcours varié ; nous n’avons pas boudé notre plaisir ! Le Narrateur : Didier A.

 

Posté par jfr075 à 18:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires libres

Poster un commentaire